Don Bosco Festifoot 2019 11 Après une délocalisation dans l’Ouest de la France l’année passée, le Festifoot retrouvait les terrains et le château de Ressins pour sa 6ème édition. Huit équipes, venues des maisons d’action sociale et des établissements scolaires du réseau Don Bosco de toute la France, se sont rassemblées autour des valeurs du football sur les terrains et pendant les différents ateliers du challenge. Un vent de fraternité a soufflé durant ce week-end de Pentecôte dans ce groupe de 80 participants d’Argenteuil, de Caen, de Giel, de Gradignan, de Lyon et de Nice.

 

Sous un air de coupe du monde féminine

Don Bosco Festifoot 2019 04 Pas moins de quatre équipes du tournoi avaient fait appel à des filles pour renforcer leurs rangs. La team d’Argenteuil était même composée uniquement de filles. Faut-il y voir une confirmation de ce regain d’intérêt pour la pratique du foot chez les filles, comme en témoigne l’attrait pour la coupe du monde féminine de football que le hasard du calendrier a fait coïncider avec le Festifoot 2019 ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que la vingtaine de filles présentes, cette année à Ressins, y ont démontré tout leur talent. Finalement, ce sont les deux équipes lyonnaises des Minimes qui se sont placées sur les deux premières marches du podium 2019, ramenant le trophée du Challenge pour la première fois dans la capitale des Gaules.

Loin des contacts virtuels

Don Bosco Festifoot 2019 00 Les contacts sur un terrain de football sont bien réels. Quelques légers bobos ont juste été constatés. C’est inévitable... Mais toutes les parties ont été vécues dans un grand esprit de respect et de fraternité. Plusieurs éducateurs s’étonnent de l’enthousiasme de leurs jeunes face aux propositions et à la rencontre des autres. « Nous sommes ravis de voir comment les filles se sont décrochées de leur portable pendant tout un week-end. C’est un super esprit pour des jeunes pas toujours faciles », se réjouit Jonathan qui accompagnait l’équipe du Valdocco d’Argenteuil.

Un challenge coloré et varié

Don Bosco Festifoot 2019 02 Le Festifoot, c’est beaucoup plus que de courir derrière un ballon... Durant deux journées, cet événement articule un tournoi de football, des ateliers sur la technique et la culture footballistique, et diverses activités promouvant l'esprit fair-play et salésien. Le Festifoot se veut d’abord un temps de rencontre et de jeu, vécus dans un esprit plus familial et festif que compétitif. La veillée du soir, animée par chaque équipe, a particulièrement montré cet aspect convivial où les jeunes ont véritablement joué le jeu devant les autres à travers danses, mimes, rires, jeux,... Un vrai défi en soi pour tous ces jeunes de se mettre ainsi en jeu !

La culture du fair-play

Don Bosco Festifoot 2019 09 Tout au long du tournoi, une attention particulière est apportée au fair-play. En signant la charte du Festifoot, chaque joueur s'engage à donner le meilleur de lui-même au service du développement du beau jeu, du fair-play, et de l'ambiance salésienne. Les deux maîtres-mots de cette charte sont maîtrise de soi et respect... Respecter son corps, respecter les autres joueurs, respecter les règles du jeu et les arbitres, respecter les infrastructures et le matériel, respecter l’horaire et les propositions... Cette année, deux équipes ont été particulièrement mises en valeur pour leur esprit de fair-play : Don Bosco Giel et Dominique Savio de Gradignan.

Voilà le foot que nous aimons

Don Bosco Festifoot 2019 10 Le 24 mai dernier, jour de la fête de Marie Auxiliatrice, 6000 jeunes footballeurs ont participé en Italie à la rencontre « Le foot que nous aimons ». A cette occasion, le Pape François s’est adressé aux jeunes joueurs en rappelant ce que Jean Bosco, aimait répéter à ses éducateurs : “Vous voulez des jeunes ? Lancez un ballon en l’air et vous verrez combien se seront approchés avant qu’il ne retombe par terre !”. Et le Pape François, grand fan de football, continue : « Nous pouvons bien dire que derrière une balle qui roule, il y a toujours un enfant avec ses rêves et ses aspirations, son corps et son âme. Dans une activité sportive, ce ne sont pas seulement les muscles qui sont impliqués, mais toute la personnalité d’un jeune, dans toutes ses dimensions, même les plus profondes. En effet, on dit de quelqu’un qui s’engage beaucoup qu’il “se donne corps et âme” ». Ce football que nous aimons, rempli de si belles vertus, c’est celui que prône aussi le Festifoot.

A l’année prochaine

Don Bosco Festifoot 2019 08 Les différentes équipes se sont déjà données rendez-vous l’année prochaine. Les organisateurs se réjouissent d’avoir reçu la candidature de Don Bosco Giel, en Normandie, pour accueillir l’édition 2020. Vivement un nouveau week-end complètement foot !


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p
  • Société

    • Cultures jeunes : Sportifs engagés !

      pixabay Pexels Chaque année, ça recommence. Quoi donc ? Mais Roland Garros, bien sûr. En tant que sportifs, passionnés de tennis, nous souhaitons vivre ce temps d’immenses rencontres autour de nos champions, de nos idoles.

      Lire la suite

    • Ils nous parlent de l’Europe

      don bosco minimes europe En novembre dernier, 60 élèves, en 3è à l'école Notre-Dame-des-Minimes à Lyon, sont partis dans l’Est de la France pour un voyage scolaire d’une semaine intitulé : « Voyage de mémoire. De la guerre à la paix ». Ils ont découvert les lieux des deux guerres mondiales ainsi que le parlement européen de Strasbourg. Mathis, Thomas et Mathis nous parlent de leurs visions de l’Europe.

      Lire la suite

    • Construire l’Europe aux yeux des jeunes

      MSJ jeunes vote europe 01 Ils n’étaient pas encore nés lorsque la Communauté Economique Européenne a été créée en 1957. Ils ont entre 20 et 30 ans. Pablo est espagnol, Antonija croate, Anne-Florence française. Engagés dans le Mouvement Salésien des Jeunes au sein de leur pays et au niveau de l’Europe, ils nous partagent leur vision de l’Europe et ce que le « vieux continent » apporte à leur pays.

      Lire la suite

    • Les citoyens ont besoin de l’Europe

      citoyens europe don bosco 2019 02 Bogna Suda est polonaise. Elle travaille au Parlement européen depuis plus de 15 ans. Elle est conseillère dans un groupe politique et dirige une équipe de 9 personnes. Elle explique le travail du Parlement et relève les défis à venir.

      Lire la suite